[Dossier] Bien préparer sa rentrée

Dossier spécial bien préparer sa rentrée

Chaque année, c’est la même chose : il faut préparer la rentrée ! Fini les vacances, le soleil et les grasses matinées, le mois de septembre arrive à grands pas. Que ce soit le retour à l’école pour les plus jeunes ou le retour au travail pour les plus grands, il n’est pas toujours facile de conserver les bienfaits des vacances. La reprise est synonyme de nouveaux défis et de bonnes résolutions et il est important de se remettre petit à petit dans le bain. Bien manger, bien dormir, pratiquer une activité physique… Voilà le secret d’une bonne rentrée et pour ne pas vous décourager et vous y tenir toute l’année : organisez-vous ! Découvrez tous les conseils de notre dossier spécial.

Le sommeil

Les grasses matinées et le décalage horaire causés par les vacances estivales peuvent avoir un impact sur l’organisation du sommeil des adultes et des enfants. A l’approche de la rentrée, il est indispensable de reprendre son rythme avec des réveils à l’aurore, des repas réguliers et un sommeil réparateur pour affronter comme il se doit la reprise des cours et du travail. Voici quelques conseils qui vous permettront de vous remettre dans le bain :

  • Pour les enfants

Pourquoi le sommeil est-il si important ?
Le sommeil leur sert à grandir, développer leur mémoire, rêver et recharger les batteries. Si votre enfant ne dort pas assez, il risque d’être fatigué, d’avoir du mal à ce concentrer et d’être de mauvaise humeur. Il est donc essentiel pour eux de bien dormir !

Qu’est-ce qui perturbe le sommeil ?
Plusieurs facteurs peuvent perturber le sommeil de votre enfant : le bruit, la température de la pièce, la lumière et les écrans. Alors, avant d’aller le coucher, faites attention à ces facteurs et surtout à la lumière bleue des écrans, l’un des premier perturbateur du sommeil !

Que faire avant d’aller se coucher ?
Avant de coucher votre enfant, voici une petite routine que vous pouvez instaurer chez vous, lorsque votre enfant rentre de l’école par exemple : aidez-le dans ses devoirs, laissez-lui un peu temps pour les jeux/activités, préparez un dîner équilibré et pas trop consistant, lui faire brosser ses dents et au lit !

Téléchargez ici notre plaquette Tout savoir pour mieux dormir

L'alimentation

Bien préparer sa rentrée, c’est aussi soigner son alimentation !

Pour cela, Julie, notre diététicienne, vous donne des conseils dans Les Billets de Julie :

Pour plus d’informations sur la nutrition et le sport, découvrez tous les conseils de Julie, dans Les Billets de Julie !

Les rendez-vous médicaux

Entre le travail, les enfants, les vacances, le temps file sans que l’on pense à prendre ses rendez-vous médicaux. Alors, avant de démarrer une nouvelle année scolaire, rien de tel que de se mettre à jour dans ses rendez-vous et en profiter pour aller chez l’ophtalmologue ou encore à faire un contrôle chez le dentiste par exemple.

LA SANTE BUCCO-DENTAIRE

Pour votre santé bucco-dentaire, il est recommandé de faire un contrôle au moins une fois par an chez votre dentiste. Pour vos enfants, la première consultation est conseillée dès l’âge de 18 mois afin d’évaluer les risques éventuels de carries.

Qu’en est-il du brossage des dents ?

Découvrez tous les conseils de l’INPES dans son catalogue La santé bucco-dentaire en quatre points.

LA SANTE VISUELLE

Après des vacances au soleil, vos yeux ont subit de multiples agressions. Il est donc indispensable de les protéger et de se faire diagnostiquer régulièrement afin de protéger son capital « vue ». Voici quelques informations sur les risques visuels au fil des âges ainsi que des conseils pour préserver votre vue :

Les écrans

Les écrans (télévision, ordinateur, tablette et smartphone) font maintenant partie du quotidien de la plupart des familles. Bien qu’ils soient divertissants et pratiques dans certaines situations, les écrans peuvent comporter plusieurs désavantages pour la santé et le développement des enfants. C’est pourquoi il est conseillé d’en encadrer l’usage.

Pour les enfants moins de 3 ans :

  • Évitez la télévision et les DVD, dont les effets négatifs sont démontrés.
  • Les tablettes tactiles ne sont pas prioritaires : elles peuvent être utilisées en complément des jouets traditionnels, mais toujours accompagnés, sans autre but que jouer ensemble, et de préférence avec des logiciels adaptés.

Pour les enfants de 3 à 6 ans :

  • Établissez des règles claires sur le temps d’écrans et respectez les âges indiqués pour les programmes.
  • Évitez la télévision et l’ordinateur dans la chambre.
  • Préférez les jeux vidéos qu’on joue à plusieurs, à ceux qu’on joue seul. Les ordinateurs et consoles de salon peuvent être un support occasionnel de jeux en famille, voire d’apprentissages accompagnés.
  • N’offrez pas une console personnelle à votre enfant : à cet âge, jouer seul devient rapidement stéréotypé et compulsif.

Pour les enfants de 6 à 9 ans :

  • Paramétrez la console de jeux du salon.
  • Évitez la télévision et l’ordinateur dans la chambre.
  • Établissez des règles claires sur le temps d’écrans et respectez les âges indiqués pour les programmes.
  • A partir de 8 ans, expliquez lui le droit à l’image et le droit à l’intimité.

Pour les enfants de 9 à 12 ans :

  • Continuez d’établir des règles claires sur le temps d’écrans.
  • Déterminez avec elle ou lui l’âge à partir duquel il aura son premier téléphone portable.
  • Rappelez les particularités d’Internet :
    1. Tout ce que l’on y met peut tomber dans le domaine public.
    2. Tout ce que l’on y met y restera éternellement.
    3. Tout ce que l’on y trouve est sujet à caution : certaines données sont vraies et d’autres sont fausses.

Pour les plus de 12 ans :

  • Votre enfant « surf » seul sur la toile, mais convenez d’horaires à respecter.
  • Évitez de lui laisser une connexion nocturne illimitée depuis sa chambre.
  • Discutez avec elle ou lui du téléchargement, des plagiats, de la pornographie et du harcèlement.
  • Refusez d’être son « ami » sur Facebook.

A tous les âges :

  • Limitez les écrans et choisissez les programmes !
  • Invitez l’enfant à parler de ce qu’il à vu ou fait et encouragez ses créations.

Pour plus d’informations sur les repères « 3-6-9-12 » de Serge Tisseron, rendez-vous sur le site internet en cliquant ici !

 

La reprise du sport

Les bonnes résolutions de septembre, on les connait ! Manger mieux, bouger plus…  D’accord, mais comment bouger plus, ou bouger mieux ? Voici 3 petits conseils indispensables :

1.Se fixer des objectifs atteignables

Si vous commencez par vous dire que vous allez aller le lundi à la piscine, le mardi au fitness, le mercredi au yoga et ainsi et de suite, c’est perdu d’avance ! Déjà, parce que financièrement, ce sera difficile de suivre… Ensuite, parce qu’il est suffisamment complexe de conserver deux activités par semaine, hors week-end, avec la vie quotidienne que nous menons : travail, déplacements, enfants, horaires décalés…

Pour les personnes non habituées à pratiquer régulièrement, vous allez avoir l’impression que certains jours, aller au sport est une corvée. Commencez donc par une activité physique ou sportive, deux fois par semaine ou deux activités une fois par semaine. Essayez de pratiquer deux fois minimum dans la semaine et si possible, un moment dans le week-end. Les bénéfices seront bien plus importants à cette cadence !

2. Choisissez ce qui vous correspond

Vous n’avez pas d’idées ou justement, vous en avez trop ? Profitez des séances d’essais, des journées portes ouvertes et des week-ends sport santé de septembre et début octobre pour trouver votre activité. Ne faites pas en fonction de la mode ! Vous pouvez par contre vous décidez à essayer une activité avec un.e ami.e parce qu’à deux, on se motive plus facilement !

Choisissez également une activité qui pourra être pratiquée sur l’année. Si vous supportez mal le froid et que vous habitez en montagne, oubliez le tennis (sauf court intérieur), la course à pied et toute autre activité sans possibilité de pratiquer à l’intérieur. Si vous lâchez votre pratique dès l’automne, c’est perdu ! Idem pour les pratiques solos ou en équipe. Faire partie d’une équipe est motivant car vous avez toute votre place dans un groupe. Seul.e, vous comptez uniquement sur votre motivation personnelle.

Nous vous conseillons de pratiquer une activité encadrée car avoir un.e coach, c’est bien plus motivant qu’être seul.e. Il ou elle est là pour ça, pour que vous preniez du plaisir, pour que vous progressiez si vous le souhaitiez, pour que vous sortiez bien de votre séance. Ses conseils, son accompagnement, ses méthodes, tout cela motive !

3. Obligez-vous, ou plutôt : dites-vous que c’est un rendez-vous inratable!

Vous ne décaleriez pas un rendez-vous que vous attendez depuis des mois, par exemple (médical, avec un ou une amie…) ou encore une réunion très importante au travail. Et bien, faites la même chose pour votre pratique sportive. Bloquer le moment et ne transigez pas ! C’est VOTRE moment et outre une grave urgence, il n’y a aucune raison de passer au travers de ce moment. Au début, ce sera peut-être étrange mais vous verrez qu’ensuite, c’était une bonne technique et une très bonne raison !

Autres outils & documents