Les 3 troubles courants de la vision

Les 3 troubles les plus communs de la vue sont la myopie, l’hypermétropie et l’astigmatisme, ces troubles très courants vous concernent certainement vous ou vos proches. Que sont-ils exactement, comment les différencier et quelles solutions ?

La myopie

La myopie est une anomalie de la formation de l’image sur la rétine.
Cette mauvaise formation est souvent due à une cornée trop bombée ou à une forme d’œil trop allongée. Il en résulte la formation d’images en avant de la rétine ce qui se traduit par la difficulté à voir nettement les objets éloignés.

En général la myopie apparaît dès l’enfance vers 6 ans et se stabilise entre 25 et 30 ans. Toutefois assez rarement la myopie peut se déclarer plus tard. Il faut en général être attentif aux enfants qui se rapprochent des objets pour mieux voir : livres, tableaux, écrans. La personne myope plisse des yeux et rencontre également une gêne pour conduire à la tombée du jour ou de la nuit.

Cause :

La myopie est génétique et peut être transmise par des parents myopes. Des études récentes montrent un lien entre le temps passé à focaliser son regard sur des objets proches pendant la période de croissance de l’œil et la bonne formation de celui-ci. Ainsi il serait recommandé notamment aux enfants des jeux en extérieur (la lumière naturelle favorisant la bonne formation de l’œil) et la réduction du temps passé à la lecture, l’ordinateur, la télévision et les jeux vidéos.

L’hypermétropie

L’hypermétropie est le trouble inverse de la myopie. Ce trouble vient d’un bombement de la cornée pas assez prononcé ou d’une longueur de l’œil trop courte. Il en résulte une difficulté à voir de près alors que la vision de loin est de bonne qualité.
Une personne hypermétrope va accommoder sa vision de près et compenser le phénomène, il est donc complexe de détecter ce trouble. Lorsque l’hypermétropie est modérée et symétrique elle ne nécessite pas de correction.

Les causes sont la malformation de l’œil, il convient donc d’être vigilant durant les premières années de l’enfant.

L’astigmatisme

L’astigmatisme est un défaut de l’œil dû essentiellement à la sphéricité de la cornée. Cela se traduit par une vision floue de près comme de loin. Chaque individu possède un certain degré d’astigmatisme non gênant.
Ce trouble est souvent héréditaire et il n’évolue pas au cours du temps.

Solutions possibles

Ces 3 troubles peuvent être corrigés par :
– le port de lunettes
– le port de lentilles
– la chirurgie réfractive

Dans tous les cas, l’ophtalmologiste précisera quelle méthode est la plus adaptée pour corriger le problème de vue et précisera les différentes techniques de chirurgie.

Le port des lentilles est possible dès l’âge de 6 ans, il convient alors de choisir des lentilles fortement perméables à l’oxygène. De plus, les lentilles ne dispensent pas d’une paire de lunettes adaptée, car il survient souvent des épisodes d’intolérance aux lentilles.

La prise en charge

Le remboursement des lunettes :
Sur prescription médicale les lunettes sont prises en charge par l’Assurance Maladie. Les opticiens proposent une gamme 100% santé composée de lunettes (monture et verre) intégralement réglées par l’Assurance Maladie et la complémentaire santé.
Attention il existe des montures et verres à « prix libres » dont le reste à charge et variable en fonction des contrats de mutuelles.

Les lentilles sont remboursées à 60% par l’Assurance Maladie sur la base d’un forfait annuel fixé à 39,48€. La complémentaire peut rembourser le reste des frais, il convient de se renseigner auprès d’elle pour les modalités de prise en charge.

La chirurgie réfractive, elle, n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, toutefois certains contrats de mutuelles prévoient une participation à ces frais

Pour aller plus loin

 

Evènements  à venir en lien avec la vision :

RENCONTRE SANTE VISION
(Distanciel, Salon de Provence et Aix-en-Provence)
Le 9 novembre 2021
Le 19 novembre 2021